Conférences Lectures

ORIENTALISME

Le XIX° siècle entre fantasme érotique et conquête territoriale

Avec la parution des « Mille et une nuits » l’Orient a fait rêver tout  le XVIIIème siècle. Au siècle suivant celui-ci va peu à peu s’ouvrir aux voyageurs.
Dans un contexte de conquête territoriale, les esprits aventureux partent à la découverte de ces régions si longtemps fantasmées.
Au travers de la peinture, de la littérature, de la poésie, nous évoquerons comment le rêve érotique va peu à peu se confronter à une réalité tout aussi  captivante.

 

Fiche descriptive

Si vous souhaitez programmer cette lecture scénique dans votre établissement et en savoir plus cliquer ici. Vous trouverez une fiche descriptive de notre prestation.

En partenariat avec la Maison de la Médecine et de la Culture 

C’est avec grand plaisir que notre association a participé, avec deux lectrices, à cette journée en y apportant, une petite « collation » de textes choisis qui nous parlaient de nourritures et des plaisirs de la table. 

Ateliers « Art du Soin » 

La matinée d’ateliers divers de la journée sur le cholestérol samedi 26 janvier s’est conclue par quelques lectures par Nicole et Anne. 

Au menu : Proust, Zola, Duras et Delerm. Puis en introduction au film « Cholestérol, le grand bluff » un  savoureux extrait de Marie Rouanet « Réhabilitation du gras » tiré de son Petit traité romanesque de cuisine.

A n’en pas douter ce partenariat avec la maison de la Médecine et de la culture trouvera des prolongements…

 

Le Jardin Renaissant Italien

Le Jardin Renaissant 
Faste des jardins italiens à la Renaissance



 Au XVIème siècle, le jardin italien prend tout son caractère et son importance sur les collines romaines et leurs alentours.
Ce n’est pas un hasard s’il s’exprime avec le plus grand faste dans les résidences papales et cardinalices. 
Ce jardin a pour fonctions principales l’agrément et l’affirmation du pouvoir. Mais n’exprime-t-il pas aussi la philosophie du temps, à savoir la place centrale de l’homme ?
Il a des caractéristiques constantes : son architecture est bien définie et s’inscrit de préférence sur un terrain en dénivelé. Il se développe en différentes scansions favorisant de vastes perspectives.

Trois éléments y sont omniprésents :


L’eau qui emprunte un parcours symbolique
Les végétaux taillés avec rigueur
La pierre à la fois élément structurant de l’espace et décor sculpté 
La lecture de quelques extraits de textes littéraires viendra en contrepoint ou en illustration de ces propos.