Lectures scéniques et poétiques

Ces Lectures scéniques et poétiques sont des lectures polyphoniques sur un thème précis mises en scène avec de la musique, des chansons avec des musiciens sur scène, des images (diaporama), des extraits de textes littéraires de toutes sortes (poésie, romans, essais) et par des auteurs et autrices de tous horizons. 

Delbo, une connaissance bien nécessaire

« Nous serions si heureux ensemble
Sur nous l’eau se refermera
Mais vous pleurez et vos mains tremblent
Aucun de nous ne reviendra »

Guillaume Apollinaire, La maison des morts (extrait) Alcools, 1913

C’est ce vers d’Apollinaire que Charlotte Delbo choisit pour titre de son premier ouvrage consacré à son séjour à Auschwitz-Birkenau de 1943 à 1945 : « Aucun de nous ne reviendra, paru en 1965 aux éditions Gonthier. Par la suite cette œuvre deviendra le premier opus d’une trilogie intitulée « Auschwitz et après », suivi d’un quatrième tome, posthume « La mémoire et les jours » publié l’année de sa mort, en 1985.

« A Auschwitz, (…) quand je récitais un poème, quand je racontais un livre ou une pièce de théâtre à mes camarades autour de moi, tout en bêchant la boue du marais, c’était pour me garder en vie, pour garder ma mémoire, pour demeurer moi-même, m ‘en assurer. Cela ne réussissait jamais à annuler, même une seconde, le moment que je vivais (…). La réalité était là, mortelle. Impossible de s’en abstraire ».

(La mémoire et les jours p.12)

   Vendredi 10 mai dès 18heures, à la Librairie Les Parleuses de Nice, un public nombreux s’est pressé dans la partie « café » de la librairie pour écouter les lectrices des Mots à la bouche, Anne et Maud, accompagnées par Franck à la régie son, venues faire connaître les écrits de Charlotte Delbo, femme d’exception, résistante et déportée à Auschwitz-Birkenau puis Ravensbrück pendant 27 mois et surtout autrice absolument remarquable.
   C’est un panorama de l’ensemble de son œuvre qui a été proposé à l’assistance, mêlant poésie, prose et prose théâtrale. L’objectif était de donner l’envie d’aller par la suite à la source pour se plonger dans cette écriture si originale. Récemment, les éditions de Minuit ont ressorti en deux tomes les trois premiers textes de Charlotte Delbo constituant la trilogie « Auschwitz et après », à savoir
« Aucune de nous ne reviendra I« , « Une connaissance inutile II« , et « Mesure de nos jours III ». Certains de ses livres ont abordé la question du retour de ces survivantes et de leur impossible retour à « la normale ».

Tous ceux qui se sont penchés sur ces textes disent ne plus être les mêmes après cette lecture ; elle ne prétend pas vous tirer des larmes ni user de pathos, elle tente de donner à voir ce qu’était cette réalité du système concentrationnaire nazi. Il a été évoqué son indignation continuelle et sa révolte contre toutes les injustices et oppressions infligées à tous les peuples, dans tous les pays, et qui ont donné lieu inlassablement à des écrits de sa part. C’est la parole d’une femme vraiment hors du commun qui a pu être mise en valeur, faisant suite à la rencontre la semaine précédente avec Valentine Goby, jeune autrice qui vient de consacrer un très beau livre à Charlotte Delbo  « Je vous promets d’éclatantes revanches » dont la version en poche vient de sortir aux éditions Actes Sud.
   Ces lectures étaient rythmées par de courtes séquences musicales de Mikis Théodorakis, Albeniz, Wim Mertens, le groupe de chants occitans a cappella, Marombrina, et bien d’autres.
La séance de lecture s’est terminée par des échanges avec l’assistance. La salle ne s’est vidée que très lentement car on a pu encore profiter du bar et des propositions « de bouche » maison.

Vous croyez que je sais des réponses.
Je ne sais que les évidences
La vie
La mort
La vérité. Je reviens de la vérité.
Car là-bas tout était vrai
Tout était vrai de vérité mortelle
Net, coupant, sans ombre ni mesure
Cruauté pure, horreur pure. (…)
Qui rapportera ces paroles ?

Prologue

Éclats de femmes

 

La dernière lecture d’Eclats de femmes a eu lieu « au salon » de Catherine Delserre, à Sclos de Contes le 25 mai à 18h.

Présentation

Les ECLATS des femmes, comme leurs PAROLES peuvent paraître complexes, multiples, aux arêtes vives, tranchantes, rugueuses, piquantes, mais aussi scintillantes, colorées,
solaires, énigmatiques, magiques, excessives ? ou parfois obscures, ternes, retenues mais encore jaillissantes, épanouies, océaniques, emphatiques, poétiques, prosaïques, prophétiques

Nous ne ferons pas le tri !
Venez les célébrer avec nous, dans toute leur diversité. C’est du désordre que naîtra la beauté, l’enchantement… peut-être !

 

Fiche descriptive

Si vous souhaitez programmer cette lecture scénique dans votre établissement et en savoir plus cliquer ici. Vous trouverez une fiche descriptive de notre prestation.

Portfolio

À La Matrice

Au Café Librairie « Les Parleuses »

Apollinaire, rallumons les étoiles !

Présentation

Apollinaire est comme une musique connue qui nous revient de loin… « Sous le pont Mirabeau coule la Seine…»
Mais Apollinaire est bien plus mystérieux. Poète aux multiples facettes, qui s’apprivoise lentement. 
Italo-polonais de naissance, français de cœur et de plume, figure incontournable de la vie littéraire parisienne avant la première guerre mondiale, critique d’art ami de Picasso, Braque et Poulenc … Chantre de toutes les avant-gardes artistiques du cubisme au surréalisme…
Poète-soldat blessé au front en 1916…Eternel amoureux et amant enfiévré… Il allie dans sa poésie la nostalgie du temps qui passe, la légèreté d’une brise et la flamme des incertitudes. Les Mots à la Bouche vous invitent à voyager dans l’univers de ce merveilleux poète et à vous laisser envahir par la musique de ses mots.

Fiche descriptive

Si vous souhaitez programmer cette lecture scénique dans votre établissement et en savoir plus cliquer ici. Vous trouverez une fiche descriptive de notre prestation.

C’est Le Monde en Feu !

Présentation

Les lectrices et lecteurs prêtent leurs voix à d’autres voix connues ou des anonymes, tous acteurs ou témoins de cette « Grande » guerre.
Les textes sont choisis parmi les œuvres de Jean Jaurès, Félix Chabaud, Jean Giono, Blaise Cendrars, Guillaume Apollinaire, Roland Dorgelès, Gaston Couté, Jean Echenoz, Henri Barbusse, Louis Barthas, Jacques Brel et sont ponctués de chansons et de musiques d’époque.
Vous pourrez découvrir aussi un diaporama et une lecture des cartes postales d’une correspondance de guerre entre un soldat et sa femme. Sans oublier la chanson de Craonne qui clôturera ces lectures.

Fiche descriptive

Si vous souhaitez programmer cette lecture scénique dans votre établissement et en savoir plus cliquer ici. Vous trouverez une fiche descriptive de notre prestation.

Synopsis

Le discours visionnaire de Jean Jaurès à Lyon en juillet 1914, qui anticipe la guerre qui s’étendra à l’Europe entière, ouvre la série de lectures évoquant les différents aspects de la « Grande Guerre ». Témoignages de combattants alternent avec récits littéraires, d’auteurs français ou allemands, chansons et musiques, extraits de correspondance.

Un diaporama en arrière-plan complète les lectures sonores. Sont convoqués des écrivains ayant vécu ou non ces événements, Apollinaire, Barbusse, Remarque, Giono, Jünger, Zweig, Cendrars, Camus … et d’autres moins connus, Chabaud, Barthas, Echenoz.

Des auteurs de littérature jeunesse sont également utilisés pour faciliter la compréhension des enjeux et tenir compte des centres d’intérêt propres à la jeunesse.

Un fil rouge journalistique et chronologique fera le lien entre les différents textes, musiques et chansons accompagnés à la guitare et à l’accordéon, jusqu’à l’armistice et permettra le questionnement sur les conséquences à court et à long terme de celle qui devait être « la der des der ».

 

Portfolio

19 novembre 2018 : représentation de  « c’est le monde en feu » à l’école du Righi de Nice. 

Le 2 Octobre 2018, une grande première : Une version de « C’est le monde en feu », adaptée pour les 8-10 ans est donnée à Contes pour tous les enfants des écoles de la ville, à la « Maison pour tous ».

Tout au long des lectures et des chansons de l’époque, les images d’un diaporama éclairent et complètent les textes et les moments forts de cette « Maudite Guerre ».

Nous ferrons paraitre sur le site dans les ateliers d’écritures, les textes que les enfants vont écrire.

Deux autres versions  :
– La version « Jeunesse » pour les collégiens le 3 décembre à Contes
– La version « Tout public » que vous pourrez voir le mercredi 12 décembre à 15h à la Maison des associations place Garibaldi à Nice et à la « Maison pour tous » le jeudi 14 Décembre à 18h30 en partenariat avec la Médiathèque de Contes

Une œuvre à découvrir

Découvrez un livre-documentaire composé à partir des cartes postales envoyées par Victor et Aline Grosjean, les arrière-grands-parents de l’auteure à la fin de la Grande Guerre, avec pour arrière plan le début du siècle dernier, et illustré par les cartes postales écrites par Aline et Victor, des photos, poèmes et documents d’époque. Toujours disponible dans n’importe quelle librairie ou directement à l’association
LAC (10€ franco de port) 31 rue E Scoffier 06300 NICE

Mais ?? … 68 !!!

Présentation

À l’occasion du Jubilé de mai 68, nous proposons une évocation de cette période (comment c’était avant les évènements de mai et ce qui a suivi) à travers des témoignages, des textes littéraires, des musiques et des chansons.
Un diaporama complète le tout, montrant affiches et photos emblématiques de cette période, il y a 50 ans, déjà ! Les auteurs qui vont être lus : Annie Ernaux, François Armanet, Pauline Dreyfus, Erri de Luca, Didier Daeninckx, JL Barrault, Philippe Sollers… et des témoignages parus dans la presse…

Fiche Descriptive

Si vous souhaitez programmer cette lecture scénique dans votre établissement et en savoir plus cliquer ici. Vous trouverez une fiche descriptive de notre prestation.

Première lecture de Mais ? 68 ! à la Passerelle à Nice, le 23 mai 2018

Un public très attentif et tout prêt à partager ses expériences de l’époque, sans nostalgie et où chacun a pu se reconnaitre et mesurer le chemin parcouru.

 

Une soirée bien sympathique s’est déroulée à l’initiative de Jean-Michel Benattar et de la « Maison de la Médecine et de la Culture » qui ont invité « Les mots à la bouche » pour donner une fois encore leur lecture scénique sur Mai 68… à domicile !

Les textes de François Armanet, Jeanne Benameur, Didier Daeninckx, Pauline Dreyfus, Annie Ernaux, ou Erri de Luca, ont manifestement touché l’assistance très réceptive. Les témoignages d’acteurs de l’époque parus dans la presse ont fait mouche sur nombre d’auditeurs auxquels ils rappelaient des souvenirs cuisants !

Les échos de cet épisode de notre histoire avec les évènements en cours ces dernières semaines ont bien évidemment alimenté les échanges à la suite de la représentation. Quant à l’ambiance musicale, au piano et à l’accordéon, elle n’a pas manqué de raviver la nostalgie du temps passé non dénuée cependant de plaisir.

N’oublions pas les « plaisirs de bouche » apportés par les uns et les autres pour ajouter à la convivialité et conclure agréablement ce moment d’échanges et de partage.

 

Voyages en Poésie

Présentation

Vous écouterez des lectures polyphoniques et des musiques en hommage aux poètes du grand XX°… et de quelques autres :
Cocteau, Bukowski, Darwich, Despestre, Hikmet, Leuwers, Reverdy, Rilke, Rouzeau, Tardieu, Joquel … avec une mise en musique de poèmes de Cocteau, Aragon, Corbière, Rictus, Supervielle, Norge.
Enfin vous découvrirez des Haikus japonais du XVII° qui ponctueront ces lectures à une ou plusieurs voix.

Fiche Descriptive

Si vous souhaitez programmer cette lecture scénique dans votre établissement et en savoir plus cliquer ici. Vous trouverez une fiche descriptive de notre prestation.

des Montagnes, des lieux, des vies

Présentation

Différents thèmes en rapport avec la montagne sont évoqués à travers textes et mis en musiques : l’alpinisme et les joies de la grimpe, la vie quotidienne en montagne, la nature en montagne…

Les auteurs lus : Erri de Luca, Maryline Desbiolles, Jean Diwo, Chantal Crovi, Ferdinand Ramuz, Victor de Cessole, Gaston Rebuffat, James Salter, Ella Maillart, Olivier Lemire.

Au lycée de la montagne à Valdeblore et à St Martin Vésubie le 21 juillet

Fiche Descriptive

Si vous souhaitez programmer cette lecture scénique dans votre établissement et en savoir plus cliquer ici. Vous trouverez une fiche descriptive de notre prestation.

Le Bonheur est dans le Prévert

Présentation

Le 11 avril 1977 mourait Jacques Prévert. En 2017 fut donc célébré le cinquantième anniversaire de sa mort. Il était né avec le siècle, le 4 février 1900 et cependant sa parole est restée d’une actualité étonnante. Toute son oeuvre, foisonnante, témoigne d’un amour des humains, d’un franc parler et d’un humour hors norme. Nous présentons un florilège de différentes facettes de cette oeuvre.

Fiche Descriptive

Si vous souhaitez programmer cette lecture scénique dans votre établissement et en savoir plus cliquer ici. Vous trouverez une fiche descriptive de notre prestation.

Notre représentation de la lecture scénique : »Le Bonheur est dans le Prévert »
à la Médiathèque de Contes.

« Une belle soirée de poésie à Touët dans une ambiance très chaleureuse, comme toujours ! »

Le bonheur est dans le Prévert pour les enfants aussi

Présentation

Le but est de sensibiliser les enfants à la poésie de Prévert.
Spectacle interactif et ludique. Notre musicien accordéoniste ou notre guitariste  ponctuent les textes. Des musiques pour certains poèmes ont été crées par F. Berthoux, guitariste et musicien.
La plupart des textes sont lus à plusieurs voix – Effet polyphonique.
Si les enfants ont travaillé en amont avec leurs maîtresses ou leurs maîtres, ils peuvent venir réciter, chanter, mimer.
Selon le temps disponible, mise en place d’un atelier manuel (fleurs
en papier), ou temps d’échanges avec les enfants. 

Fiche Descriptive

Si vous souhaitez programmer cette lecture scénique dans votre établissement et en savoir plus cliquer ici. Vous trouverez une fiche descriptive de notre prestation.

Un grand bonheur de partager cette poésie avec les enfants du Centre aéré de Contes ou de l’école Montaleigne de Saint Laurent du Var

Un instant fatal avec Queneau

Présentation

A l’occasion du quarantième anniversaire de la mort de Raymond Queneau en 2016 nous avons voulu faire redécouvrir quelques morceaux choisis de ses romans et quelques uns de ses poèmes dont certains, mis en musique, seront chantés. Queneau occupe une place très importante dans la littérature française et au-delà : il a créé le groupe littéraire « Oulipo » en 1960. Il s’est beaucoup intéressé aux rapports entre langue parlée et langue littéraire. Cette préoccupation des mots et de leurs sens multiples se retrouve dans l’ensemble de son oeuvre. Il a imposé un style original qui allie fantaisie malicieuse et poésie.

Fiche Descriptive

Si vous souhaitez programmer cette lecture scénique dans votre établissement et en savoir plus cliquer ici. Vous trouverez une fiche descriptive de notre prestation.