En complément de notre lecture scénique « le droit d’être un enfant », et en illustration littéraire du droit à une vie privée, voici le deuxième épisode des extraits du roman de Delphine de Vigan « Les enfants sont rois« .

Le premier épisode relate la finale de l’émission de télévision « Loft Story » au début des années 2000, émission suivie assidûment par la petite Mélanie Claux et ses parents.

 

Dix-huit ans plus tard, la passion de Mélanie Claux, devenue adulte, a glissé de la télévision aux réseaux sociaux ; elle y entraîne ses deux jeunes enfants…

Les enfants sont rois - épisode 2 : les stories de Mélanie

par Delphine de vigan - lu par Benoit | musique : Hunza (handpan solo)

STORY 1 Diffusée à 16 h 35.

La vidéo est filmée dans un magasin de chaussures. Voix de Mélanie Claux : « Mes chéris, nous sommes arrivés chez Run-Shop pour acheter les nouvelles baskets de Kimmy ! Hein, mon petit chat, tu as besoin de nouvelles baskets car les autres commencent à être un peu serrées ? » (la caméra du téléphone portable se tourne vers la petite fille qui met quelques secondes avant d’acquiescer, sans grande conviction.) « Alors, voici les trois paires que Kimmy a sélectionnées en 32 (À l’image, les trois paires sont alignées.) Je vous les partage de plus près : une paire de Nike Air dorées de la nouvelle collection, une paire d’Adidas trois bandes et une paire sans marque avec un renfort rouge… Il va bien falloir qu’on se décide et, comme vous le savez, Kimmy déteste choisir. Alors mes chéris, on compte vraiment sur vous ! » Mélanie retourne le portable vers elle pour conclure. « Mes chéris, heureusement, vous êtes là et c’est vous qui décidez ! »  

STORY 2 Diffusée à 16 h 55.

Mélanie Claux est dans sa voiture. Elle tient le portable à bout de bras et parle face caméra […]. Elle oriente ensuite l’appareil vers ses enfants, tous deux installés à l’arrière du véhicule. Sammy fait un sourire à la caméra, Kimmy suce son pouce et caresse son nez avec un chameau en tissu. La petite fille ignore le portable braqué sur elle et ne sourit pas. Mélanie: « Coucou mes chéris, merci mille fois ! Vous avez été très très nombreux à voter pour nous aider, et vous avez choisi pour Kimmy les Nike Air dorées ! Bien sûr, comme toujours, nous avons suivi vos conseils et c’est celles que nous avons achetées ! Elles sont ma-gni-fiques ! Un grand merci pour votre aide et votre participation. Je vous les partagerai tout à l’heure, pour que vous puissiez les voir à ses pieds. Elles lui vont à merveille!!! Maintenant, on rentre à la maison ! Mais on ne vous abandonne pas! À très vite, mes chéris ! »  

STORY 3 Diffusée à 17 h 18.

Mélanie Claux est face à la caméra. On ne voit que son visage et le haut de son corps. Tout au long de la vidéo apparaissent en surimpression des gifs ou émoticônes animés : cœurs de toutes les couleurs, Petite Sirène, Reine des Neiges et autre personnage Disney brandissant une pancarte avec un cœur qui palpite. Mélanie : « Coucou mes chéris, nous venons de rentrer du centre commercial et figurez-vous que Kim et Sam sont déjà repartis ! Le coup de barre de la voiture n’a pas duré longtemps ! Des copains à eux jouaient dans la résidence et ils sont descendus les rejoindre. Je crois qu’ils jouent à cache-cache, et moi je vais en profiter pour ranger les courses et préparer la pâte à crêpes pour ce soir. Eh oui ! Comme je vous l’ai dit ce matin, ce soir, c’est mercredi et comme vous le savez, une fois par mois, le mercredi, c’est… la crêpe party ! Et bien sûr, il y aura du Nutella ! […] Vous connaissez Sammy! Pas de crêpes sans Nutella ! Je vous partagerai la recette, pour ceux qui ne l’ont pas encore notée. Voilà mes chéris, on ne vous oublie pas ! À tout à l’heure ! ». Une pluie de cœurs multicolores se déverse sur l’image.
  Aux alentours de dix-huit heures, la fille de Mélanie Claux, alors âgée de six ans, disparut lors d’une partie de cache-cache avec d’autres enfants de sa résidence. Alertée par son fils, Mélanie commença par faire plusieurs fois le tour du jardin, bientôt rejointe par quelques voisins. Partout ils crièrent le prénom de la petite puis, de manière méthodique, bâtiment par bâtiment, frappèrent à toutes les portes. […] Après plus d’une heure de recherches infructueuses, [le gardien] suggéra d’appeler la police. Mélanie s’effondra en larmes.

Qu’est devenue la petite Kimmy ? A-t-elle fugué  ? A-t-elle été enlevée ? Est-elle victime de son succès médiatique ?

A suivre dans le prochain épisode…